Monnaie électronique:Les promoteurs camerounais dénoncent un complot contre leurs entreprises

Publicité

Les patrons
des sociétés camerounaises de transfert d’argent, micro finances et banques
natifs de la région de l’Ouest du pays s’insurgent contre ce qu’ils qualifient
de conspiration contre leurs activités au profit des intérêts français. Depuis que
les opérateurs de téléphonies mobiles (Orange et Mtn) opèrent dans le secteur du
transfert d’argent au Cameroun, le mode d’épargne est révolutionné. Ces entreprises
de téléphonie mobile à travers les services mobiles money se sont substituées  aux micro-finances et banques. Cette situation
met en difficultés les promoteurs locaux des micro-finances et des banques qui
sont en majorité originaire de la région de l’Ouest. De nombreux emploi générés
par ces créateurs de richesses se trouvent menacés par cette concurrence
déloyale faite par les entreprises étrangères de téléphonies mobiles. Promoteurs
nationaux des banques et micro-finance quant-à-eux éprouvent de nombreuses difficultés
dans le fonctionnement de leurs activités. Pour certains, la faillite frappe
aux portes de leurs entreprises. Express Union, Express Exchange, Emi Money et
d’autres sociétés de transfert d’argent qui ont vu le jour grâce à l’ingéniosité
des opérateurs économiques locaux, ont du mal à faire des bénéfices. Ces entreprises
qui sont des soutiens financiers du régime en place ont investi malgré les
risques dans ce domaine inconnu et inexploité, il y a quelques années au
Cameroun. Elles veulent donner un coup de pouce au chef de l’Etat dans on
combat contre le chômage, l’encadrement de la jeunesse et la création des
richesses. Mais depuis l’irruption dans cette arène des compagnies de
téléphonie mobile  via leurs services « Orange
Money et Mtn Money », une conspiration est mise en place contre les
locaux. Ces compagnies ont récupéré à leurs profits cette industrie de
transfert d’argent avec des méthodes de mercenaires pour détourner la fidèle
clientèle des sociétés locales. Après les débuts timides qui ne rassuraient
pas, les Camerounais préféraient opérer leurs transactions à travers Express
Union, Express Exchange, Emi Money et autres, Orange et Mtn viennent de prendre
d’assaut les angles morts des centres villes et même des ruelles des quartiers
pour installer des guichets afin de se rapprocher de la clientèle et couper au
passage tout contact entre cette dernière et les compagnies locales. Il est
connu de tous que ces multinationales ne recherchent que leur profit en
dépouillant l’économie camerounaise par d’éventuelles banqueroutes des sociétés
locales.

Partager

Comments

comments

Publicité

Be the first to comment on "Monnaie électronique:Les promoteurs camerounais dénoncent un complot contre leurs entreprises"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*