Lutte contre Boko Haram: La CBLT et le Benin adoptent de nouvelles stratégies

Publicité

C’est ce qui ressort de la réunion des ministres de la défense de la commission du Bassin du Lac Tchad et du Benin tenu le 7 juillet à Yaoundé.
La réunion de Yaoundé présidée par le ministre délégué à la présidence chargé de la défense, Joseph Béti Assomo, cette rencontre vient à la suite de celle tenue le 24 février 2017 à Abuja, au Nigeria. Les ministres de la défense de la CBLT et du Benin se sont séparés vendredi dernier à Yaoundé au terme de trois jours de travaux de leur session ordinaire. Cette session avait pour objectif, faire le point sur la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut dans le bassin du Lac Tchad, examiner le rapport du commandant de la force multinationale mixte (FMM) sur la mise en œuvre de l’Op Gam Aiki2. Bien plus, il était question de porter à la connaissance de la hiérarchie militaire aux ministres de la défense, le succès enregistrées dans le cadre de cette lutte par la FMM tant au niveau national que multinational et élaborer de nouvelles stratégies. Au terme de cette réunion de Yaoundé, les Mindef de la CBLT (Cameroun, Tchad, Nigeria, Niger) mais aussi du Benin, ont retenu de nouvelles actions à mettre en œuvre pour en finir une fois pour toute avec la secte islamiste Boko Haram. Une secte qui bien qu’affaiblit continue de mener des actions qui troublent la quiétude des populations. En plus, la CBLT et le Benin doivent inscrire dans leurs priorités la résorption du problème lié au retard dans la mise à la disposition du soutien additionnel attendu des partenaires stratégiques tels que l’Union Africaine et le recrutement du personnel restant de la composante civile de la mission. Les ministres de la défense de la CBLT et du Benin vont soumettre aux chefs d’Etats et de gouvernements lors de leur 15e sommet ordinaire, la formalisation de leur conseil en tant qu’organe statutaire de la commission. Autre avancée enregistrée, la République du Benin va déployer un contingent militaire à N’djamena pour assurer principalement les servitudes de garnison. L’Etat béninois a sollicité un soutien financier pour cette action. Le secrétaire général de la CBLT et du Benin Sanusi Imran Abdullahi a donné les garanties que dès la semaine prochaine, lesdits fonds seront débloqués. Occasion était aussi donnée pour présenter le nouveau commandant de la FMM. Le Général de division Lo Adéosun de nationalité nigériane arrivé en fin de mandat a transmis le flambeau au Général de division Leo Irador, ancien commandant de Théâtre de l’opération Lafiya dole lui aussi nigérian. Des médailles ont été remises à certains officiers d’Etat-major sénior pour leur leadership, leur engagement et leur dévouement dans l’accomplissement de leurs missions au sein de la mission. Une chose est certaine, la guerre contre Boko Haram, au regard de nouvelles stratégies mises en place à Yaoundé va entrer dans la dernière phase la plus décisive qui conduira comme l’ont formulé les responsables de la CBLT et du Benin à l’extermination totale de cette secte.

Partager

Comments

comments

Publicité

Be the first to comment on "Lutte contre Boko Haram: La CBLT et le Benin adoptent de nouvelles stratégies"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*