IT Forum Cameroun:Armand Claude Abanda sur la fréquence alerte

Publicité

Le représentant résident du l’Institut Africain d’Informatique a plaidé le 22 juin à Yaoundé au cours dudit forum pour la formation de 1000 réparateurs de Smartphones par an

Placé sous le thème « le facteur humain dans la réussite d’une transformation digitale d’entreprises et cyber sécurité : Enjeux pour le Cameroun » cette rencontre était l’occasion pour les panélistes, parmi lesquels Armand Claude Abanda de proposer des solutions pour la formation des Camerounais dans les métiers du numérique et de la cyber sécurité. Le représentant-résident de l’IAI-Cameroun a réitéré sa volonté, proposée au gouvernement de former 1000 maintenanciers par an. « A l’avenue Kennedy, il y a une fourmilière de jeunes qui réparent des téléphones. C’est un endroit réputé pour la réparation des téléphones portables. Et je vous assure quelque soit votre problème, ils le réparent. Et ils n’ont aucune formation formelle. Ils ont essayé de se former dans le tas, par l’observation ». raconte Armand Claude Abanda. Pour multiplier ce genre de réparateurs de téléphones portables à Yaoundé et dans tout le Cameroun, il indique avoir proposé au gouvernement le projet de formation de 1000 maintenanciers par an. « Vous avez des jeunes qui vont dans une écoles avec internet durant trois mois. Ils sont formés en réparation d’outils électroniques. Ils ne sont ni ingénieurs, ni bacheliers. Du matin au soir, ils ne font que la réparation. Ils ont des salles de jeux pour se divertir de temps en temps. Ils seront des personnes à mesures de dépanner des téléphones portables des ordinateurs, des imprimantes, Etc. A côté de cette formation, on ajoute une autre sur l’initiation à entrepreneuriat et à la citoyenneté. Pour la citoyenneté, nous avons signé un partenariat  avec l’Agence nationale des Pme » explique-t-il, convaincu qu’avec ce projet, des ateliers de réparations de téléphones et outils électroniques vont émerger dans tous les quartiers. A Yaoundé par exemple, les populations n’auront plus besoins de se rendre à l’avenue Kennedy pour la réparation de leurs téléphones.

Il faut rappeler qu’Armand Claude Abanda a commencé les négociations en 2016 avec l’entreprise américaine Eon Reality basée en France dans le cadre de la mise en place d’un super puissant incubateur technologique à même de produire 6000 ordinateurs par an avec un centre d’apprentissage de la maintenance informatique.

Partager

Comments

comments

Publicité

Be the first to comment on "IT Forum Cameroun:Armand Claude Abanda sur la fréquence alerte"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*