Fonction publique du Cameroun: Vers un licenciement du personnel?

Siège de la fonction publique du Cameroun

Publicité

Dans un contexte de crise économique et un retour au plan d’ajustement structurel du Fmi, l’État veut réduire son train de vie pour faire les économies.
Un plan d’ajustement structurel vient d’être imposé par le Fond monétaire international au Cameroun. Ce plan prévoit entre autres la réduction du train de vie de l’État et l’élargissement de l’ assiette fiscale. Dès lors, le gouvernement a engagé un vaste mouvement d’assainissement des effectifs à la fonction publique. Cette opération va débuter au sein des comités sectoriels présents dans chaque ministère. Il sera question de mettre à jour les actes de carrière, les états de soldes, le fichier solde des personnels de l’État sera assainit en 2018 comme l’a indiqué le chef de l’État dans sa circulaire de juin dernier. Pour conduire cette opération de dégraissage des effectifs à la fonction publique, l’État va devoir s’appuyer sur l’arrêté n°68/CAB/PM du 28 avril 2008 qui fixait déjà le cadre organique d’une pareille opération. Concrètement, ce texte prévoit que les comités sectoriels institués dans chaque administration se chargent de la mise à jour permanente du fichier du personnel de l’administration concernée.
A cet effet, les personnels fictifs vont être traqués. L’objectif principal étant de réduire les dépenses de l’État qui perd plus de 50 milliards FCFA chaque année pour leurs salaires. Pour ce faire, ce sont les comités sectoriels présents au sein de chaque département ministériel qui auront la charge d’actualiser le fichier des fonctionnaires présents dans une administration donnée. Au terme de cette première opération, l’ensemble des actes de gestion que sont les affectations, les actes de carrière et les états de solde nominatifs mensuels de l’ensemble du personnel seront transmis à un autre comité interministériel qui se chargera du suivi de tous ses actes de gestion des fonctionnaires. Lorsque le comité interministériel aura rendu la copie actualisée du personnel de l’État, chaque département ministériel se chargera à ce moment de l’application des décisions du comité interministériel. Une vérification permanente de la régularité de la situation administrative et financière de l’ensemble du personnel se fera en interne dans chaque département. Toutefois, la nouveauté avec cette opération c’est que la mise à jour permanente du fichier du personnel devra désormais s’appuyer sur un recensement physique des personnels de chaque administration.
Il faut rappeler que la circulaire du 20 juin dernier signé du chef de l’État a prescrit une réduction des dépenses et des effectifs du personnel de la fonction publique. Le document en question précise la catégorie de fonctionnaires qui tombent sous le coup de cette mesure ainsi que les décisions que le gouvernement prendra à l’encontre de ces derniers.

Partager

Comments

comments

Publicité

Be the first to comment on "Fonction publique du Cameroun: Vers un licenciement du personnel?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*