Cameroun:Les évêques d’Afrique Centrale bientôt réunis à Yaoundé

Publicité

La rencontre des prélats de la sous-région est prévue du 10 au
16 juillet prochain.

Réunis autour de l’association des conférences
épiscopales de la région d’Afrique centrale (Acerac),près d’une centaine d’évêques et de cardinaux prendront
part aux travaux de la 11e Assemblée plénière de ladite instance. Cette
année, les travaux plancheront sur l’œcuménisme et le dialogue interreligieux en
Afrique Centrale. Un sujet d’actualité qui intervient dans un contexte
marqué par l’intolérance et les replis identitaires. Car les pays de la sous
région font face à un sérieux problème d’intolérance, mais aussi de haine religieuse
et tribale. D’ailleurs même l’église catholique n’y échappe pas à ces fléaux. Ce n’est
un secret pour personne, l’église catholique d’Afrique centrale est secouée par
une crise de foi. Une crise due aux scandales divers qui viennent remettre en
cause le statut d’autorité morale reconnue à l’église. Aujourd’hui, cette autre
grande muette souffre en silence. Pourtant, son dynamisme et ses œuvres ne sont
plus à démontrer en Afrique. C’est la raison pour laquelle les prélats de la
sous-région venus du Tchad, Congo, Gabon, Centrafrique, Guinée Equatoriale et
Cameroun vont tenter de réfléchir ensemble pour apporter des solutions à ces
problèmes.Au siège de la conférence épiscopale nationale du Cameroun (Cenc)
sise au quartier Mvolyé à Yaoundé, les préparatifs vont bon train. Mgr Samuel Kléda, archevêque de Douala, et président de
la Cenc, Mgr Jean Mbarga, archevêque de Yaoundé et le secrétaire général de
l’ACERAC, l’Abbé congolais Mesmin Prosper Massengo, appuyés par les commissions
mises en place pour l’organisation et les pouvoirs publics ne ménagent aucun
effort depuis plusieurs mois pour la réussite de cette événement. Leur
objectif, offrir aux participants et à tous les hôtes des conditions.

En rappel, l’Acerac qui est la plus haute institution
catholique d’Afrique centrale est une force de propositions qui travaille sur
des thèmes divers. C’est ainsi qu’en 2002, à Malabo en Guinée Equatoriale, les
évêques d’Afrique centrale avaient réfléchi sur « Les femmes dans la société et dans l’église ». A N’djamena en 2005
sur les travaux portait sur « Les jeunes
dans la société et dans l’église », à Bangui en 2008 la réflexion était
axée sur « Une meilleure gestion des
biens temporels de nos églises d’Afrique centrale ». A Libreville en 2011,
les évêques d’Afrique centrale avaient planché sur l’évaluation de ces trois
précédentes assemblées, tandis que les travaux de 2014 à Brazzaville ont porté
sur « La famille en Afrique aujourd’hui».

Partager

Comments

comments

Publicité

Be the first to comment on "Cameroun:Les évêques d’Afrique Centrale bientôt réunis à Yaoundé"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*